De manière exceptionnelle, je viens de passer quelques jours avec Mad'moizelle bientôt 20 ans...et vous savez quoi, j'ai pris un coup de vieux !

J'ai passé trois jours à la regarder entrer, sortir, répondre au téléphone, organiser un déménagement, répondre aux notifications sur son téléphone, aller rendre service à quelqu'un, s'occuper d'un, puis deux, puis trois de ses autres frères et soeurs, jongler avec les choses improbables à faire, entrer, sortir, m'aider à finir un puzzle, se lever plus tôt que moi, manger en 2 secondes, puis repartir et revenir...

Cela m'a donné le tournis.

Et là,

je me suis rendue à l'évidence, 

même si je dis à qui veut bien l'entendre que je n'ai que 19 ans dans ma tête,

et bien là, 

je me suis rendue compte que je ne l'avais que dans ma tête,

parce que,

ô combien j'aime ma lenteur, ma délicatesse, ma douceur de vivre...

J'aime me lever tranquillement le matin, prendre le temps de boire ma tisane,

j'aime me préparer tranquillement,

j'aime ne pas être pressée par les horaires (oui, je précise que nous sommes en vacances scolaires)

j'aime avoir du temps devant moi pour faire ou ne pas forcément faire ce que j'ai à faire,

j'aime avoir mon silence intérieur...

J'aime pouvoir me reposer après le déjeuner,

j'aime ne rien prévoir

et me laisser surprendre par une envie soudaine de faire quelque chose,

oserai-je dire que j'aime être à la limite de l'ennui ? (Moi, qui ne m'ennuie jamais)

(...)

Je suis ravie que ma grande fille soit comme ça...je me rends compte que moi, je ne le suis plus.

Est ce cela prendre de la maturité ?

 

Dans une société où tout va tellement de plus en plus vite, bientôt, il faudra donner des cours sur "l'art de ralentir" pour prendre le temps de vivre plutôt que de courir....

après quoi déjà ?

IMG_20180219_110910_597

Séverine.