Quand j'étais jeune, je vous parle de cela, il y a plus de 25 ans, et bien j'étais vieille.

J'avais des tas de principes.

Aujourd'hui, où j'entre de pied ferme dans la deuxième partie de ma vie, et même si je n'aime pas dire que je suis vieille, car ce n'est pas le cas, mais oui, je suis plus vieille qu'il y a 25 ans...d'ailleurs c'est moi, ou j'ai un manque de vocabulaire...dans la vie on est jeune ou vieux ? Il n'y a pas de mots intermédiaire ?...?

Je reprends donc le fil de ma pensée, aujourd'hui, j'ose dire que je suis plus "vieille" qu'il y a 25 ans et pourtant tellement plus jeune.

Je n'ai plus beaucoup de principes. Remarquez après avoir eu 6 enfants et divorcé deux fois, c'est un p'tit peu normal non ?

Par contre, j'ai des valeurs qui sont chères à mon coeur.

Tout ça pour dire, qu'encore une fois, un de mes enfants m'a fait aller dans mes derniers retranchements...et vient peut-être d'abattre le dernier principe auquel je croyais être attaché.

 

Je vous raconte l'histoire qui va peut être vous sembler tellement futile, mais c'est mon chamboulement à moi.

Monsieur 9 ans et demi se laisse pousser les cheveux depuis plus de 6 mois maintenant. Que ça peut être moche...mais moche. Je ne reconnaissais plus mon petit garçon au visage poupon. Il avait sa mèche (dans les yeux) à la Justin Bieber avant. Mais que ça peut être moche !!! Ne voulant pas brider son envie de style (moche), je laissais faire en serrant les dents. Un jour, je n'en pouvais plus, je lui ai proposé une alternative la tondeuse à la main (oui, je suis très diplomate parfois) : 

- ou je lui coupais les cheveux (oui, je suis devenue coiffeuse dès que je suis devenue maman...ah, oui, et puis infirmière, psychologue, femme de ménage, cuisinière, couturière, prof, et tant d'autres corps de métier...mais je m'égare là.)

- ou il s'attachait les cheveux. 

Oui, j'étais prête à se qu'il ait une queue de cheval, un chignon, n'importe quoi pour que je revoie à nouveau son visage.

(...)

Et à ma grande surprise, il a dit :

- "ok pour le chignon !"

J'étais impressionné par son choix. Il faut l'assumer quand même du haut de ces 9 ans et demi et de sa petite taille (il fait une tête de moins que tous les enfants de son âge)...Je lui ai quand même coupé  les cheveux sur les côtés, mais à peine.... et maintenant je me retrouve avec un garçon tout droit sorti du dessin animé Mulan à la maison.

images (1)

photo trouvée sur le net

Et vous savez quoi ?

ça lui va très bien !

Il s'est même dessiné un auto-portrait :

IMG_20171109_181709570_HDR

Ah, oui, parce que son talent c'est dessiner...et puis comique aussi !

Bon, voilà, tout ça pour dire, que dans la vie, aller au bout de ses principes, et bien cela crée de drôles de surprise.  Je ne vous ai toujours pas dit quel était le principe (datant d'il y a 15 ans) sur lequel je venais de m'asseoir  :

  Je ne supporterai pas d'avoir un garçon avec des cheveux longs.

Ah, ah, ah, mais ça c'était avant !!!

Vive la vie !

Et vive le lâcher prise !

Séverine.