Je suis une "vieille" maman, c'est un fait.

A 45 ans, je ne suis pas née avec Internet.

Même mes plus grands enfants nés en 1996 et 1998, voient l'évolution avec leurs frères et soeurs nés en 2005-2006-2008 et 2009. La dernière fois, même Mad'moizelle 19 ans faisait la leçon à mes pré-ados en disant qu'elle, au même âge, elle n'avait pas encore de téléphone portable (greffé à la main ).

Sauf que maintenant, avoir un portable pour l'entrée en 6ème, est la "norme" sociale.

Je ne suis pas pour être dans la norme à tout prix. Je suis pour la socialisation de mes enfants.

J'ai moi même attendu novembre 2016 pour avoir un smartphone, trouvant ça inutile, considérant qu'un téléphone servait à téléphoner, un point c'est tout.

Et bien, non.

J'avais tort.

Aujourd'hui les téléphones, cela prend aussi des photos, ça permet de faire des appels vidéos avec sa famille, ça crée du lien social. 

Nous sommes des être sociables.

C'est une réalité.

C'est vital.

Tout ça pour dire, que je suis novice dans l'utilisation de tout cela.

Qui dit être novice, dit ne pas forcément être prête à protéger ses enfants des dangers de l'utilisation de tout cela.

C'est une réalité, à laquelle, j'ai été confronté il y a quelques mois...une dure réalité.

Je vais donc énoncer ici quelques règles qui me semblent nécéssaires pour garantir une bonne utilisation des réseaux sociaux ou autres par nos enfants.

1 - Communiquer avec son enfant.

Oui, il a droit à un jardin secret, ce n'est plus un bébé, il n'est pas obligé de tout nous raconter. Surtout que c'est le propre de l'ado, d'avoir envie d'avoir une vie à lui, de se rebeller, de tester nos limites. Cela n'empêche pas qu'il faut dire, et redire, et répéter à nos enfants que nous sommes là pour eux. C'est notre rôle de l'accompagner dans sa vie d'adulte. Et que s'il a un problème, un doute, il faut qu'il nous en parle. (C'est à nous, aussi d'être vigilant devant son changement d'attitttude.)

2 - Les gros mots, les insultes

Ne me demandez pas pourquoi, mais j'ai remarqué que les d'jeuns, n'hésitent pas à s'insulter très rapidement via les messageries que propose le net. Cela peut devenir très rapidement violent en mots. Là, j'ai instauré la règle : "Dès qu'il y a des gros mots, des insultes qui fusent, tu coupes tout contact avec cette personne, jusqu'à ce que tu la vois en vrai." Je leur ai dit aussi de ne jamais écrire, ce qu'il ne voudrait pas ou ne dirait pas face à cette même personne.

3 - les photos perso, les selfies

Vous allez peut être me prendre pour une vieille rombière, mais j'ai dû mal avec les selfies. Je demande donc à mes enfant de ne pas exposer leur personne (à moins de ne pas être forcément reconnaissable) sur le net. C'est leur intimité, ils n'ont pas à la divulguer ou alors c'est pour s'amuser et il ne faut absolument pas que cela leur porte préjudice.

4 - le portable au collège

Je ne suis pas pour qu'ils prennent leurs portables au collège. C'est toléré dans le règlement, mais éteind et au fond du sac. Donc, ma question est Pourquoi le prendre alors ? La rentrée est dans quelques jours...je verrai si j'évolue ou pas sur la question...

5 - Accompagner 

Grâce au net, mes enfants ont accès à toutes les infos qu'ils cherchent, ils regardent des vidéos qui nous font hurler de rire parfois, ils jouent à des jeux où ils se font des tas de copains. C'est la nouvelle réalité. Je vieille à être présente. Je vois ce qu'ils voient dans les grandes lignes. Je les ai informés des images violentes ou malheureusement sexuelles, sur lesquelles ils pourraient tomber. Je ne pense pas que c'est leur rendre service que de les "empêcher" de surfer. Nous, parents, n'avons pas grandi avec le net. Nous sommes plus novices qu'eux en la matière. Mais nous sommes adultes. C'est à nous à nous adapter, c'est à nous à leur apprendre les "dangers" avec notre expérience de la vie à nous.

a3669b39eda2010ca910621d194b4b2b

 

Je pense que je referai un billet dessus, car j'ai bien conscience qu'il y a d'autres points à aborder.

Séverine.